Menü überspringen

Information

Aspects de l’efficience énergétique des machines-outils

Dans de nombreuses branches de l’industrie des biens d’équipement, l’efficience énergétique d’un produit devient un paramètre important. Ainsi les motoréducteurs sont depuis longtemps déjà répartis en classes d’efficience. Les approches destinées à augmenter l’efficience énergétique des machines-outils en production sont très variées. Des potentiels résultent de la charge de base des machines-outils qui sont consommatrices d’énergie même dans les phases non productives. La charge de base est déterminée essentiellement par les organes auxiliaires d’une machine. En plus de l’utilisation de moteurs à haut rendement  énergétique dans les organes auxiliaires, des possibilités de réduction de la charge de base passent par une gestion d’énergie. Pour cela, les  organes consommateurs d’énergie sont désactivés de manière ciblée pendant les phases non productives.

Les outils pour assister l’utilisateur lors des réglages améliorent également l’efficience énergétique. En effet, les phases non productives sont plus courtes avec comme conséquence la réduction de l’influence de la charge de base sur le bilan énergétique. Les pièces rebutées augmentent de manière inévitable la consommation d’énergie par pièce bonne. Fabriquer avec précision la première pièce peut ainsi devenir un facteur déterminant pour l’efficience énergétique d’une machine-outil.
Une structure de machine avec un comportement thermique parfaitement défini et une technique de positionnement précis présentent à ce sujet un avantage indéniable.