Menü überspringen

Afficher tout / Cacher tout

répertoire des faq Faut-il réactiver le code MRS après une instruction de réinitialisation (Reset) ?

Avant d'accéder à une zone de mémoire, il faut toujours commencer par activer le code MRS correspondant à la zone de votre choix. La zone MRS reste activée jusqu'à ce que :

a) une nouvelle zone MRS soit sélectionnée
b) une demande de réinitialisation de l'EnDat 2.1 soit émise
c) une demande de réinitialisation de l'EnDat 2.2 soit émise

Voir aussi le chapitre "Sequences and data structures" de l'EnDat Application Notes.

répertoire des faq Informations générales sur le traitement des messages d'erreur, les avertissements et le traitement des erreurs d'interface :

Voir aussi le chapitre "Sequences and data structures" de l'EnDat Application Note.

Messages d'erreurs :
Les deux bits d'erreur de somme F1 et F2 doivent faire l'objet d'une surveillance à chaque interrogation. Les bits F1 et F2 sont générés indépendamment l'un de l'autre et doivent être analysés séparément. Avant toute suppression d'erreur ou avertissement, il est recommandé de les mettre en mémoire-tampon dans l'électronique consécutive (pour un diagnostic ultérieur, p. ex. journal d'erreurs).
Il est généralement possible de supprimer des erreurs et des avertissement avec des commandes EnDat 2.1 et EnDat 2.2 . La commande EnDat 2.2 ne peut toutefois pas annuler toutes les causes d'erreurs au milieu d'un cycle de communication. Dans ce cas, les messages d'erreurs doivent rester activés. Il en découle alors l'ordre de priorité suivant pour la suppression des erreurs (ce sont les requêtes temporelles d'une application qui déterminent à quel moment passer au niveau de priorité suivant) :

  • Niveau 1 : Suppression dans le cycle d'asservissement avec les commandes de mode EnDat 2.2
    Annulation des causes d'erreur(s) qui peuvent être annulées au milieu d'un cycle d'asservissement
  • Niveau 2 : Suppression avec des commandes de mode EnDat 2.1 
    Annulation des causes d'erreur(s) qui nécessitent une réinitialisation du système de mesure 
  • Niveau 3 : Mise hors tension, puis nouvelle mise sous tension 
    Annulation des causes d'erreur(s) qui nécessitent un redémarrage complet du système de mesure

Avertissements :
Le bit de groupe des avertissements est transmis avec des informations supplémentaires. Le bit d'avertissement doit être interrogé à intervalles réguliers , même si le cas d'application n'impose pas de traiter les informations supplémentaires.

Traitement des erreurs d'interface :
En plus du contrôle CRC, on distingue trois types d'erreurs différents qui doivent faire l'objet d'une surveillance continue ; voir l'annexe A2 de la spécification EnDat.

Voir aussi le paragraphe "EnDat monitoring functions" de l'EnDat Application Note.

Remarques :

  • Les erreurs et les avertissements doivent être annulé(es) individuellement, les un(e)s après les autres. Voir aussi la procédure décrite au paragraphe "Suppression des erreurs et avertissements".
  • Tant que le système de mesure émet un bit de groupe d'erreurs, il faut partir du principe que les valeurs transmises par le système de mesure, notamment les valeurs de position, sont erronées.
  • Sur les systèmes de mesure incrémentaux, certains états d'erreurs ne peuvent être détectés qu'en franchissant les marques de référence.

répertoire des faq Comment commencer au mieux mon installation EnDat ?

  • Voir le chapitre "how to get started" de l'EnDat Application Note
  • Voir la section "Implementation" du site Internet

répertoire des faq Quelle est la manière la plus simple d'établir une communication entre l'EnDat et le système de mesure ?

Voir le chapitre "Implementation Examples" du document EnDat Application Note

répertoire des faq Quels messages d'état existent pour un transfert EnDat et quels sont ceux qui doivent être contrôlés ?

Voir le chapitre "'EnDat monitoring functions"du document EnDat Application Note

répertoire des faq Quels systèmes de mesure HEIDENHAIN peuvent être connectés au MASTERDRIVES avec la carte SBM2 ?

Certaines combinaisons matériel/logiciel des variateurs MASTERDRIVES envoient par erreur dans la phase de démarrrage du système de mesure raccordé une impulsion d'horloge ou un groupe d'impulsions d'horloge. Pendans sa phase de démarrage, si le système de mesure est commandé par une impulsion d'horloge, cela peut provoquer une interruption du processus de démarrage et induire la sortie de valeurs de position incorrectes 
La société SIEMENS a entamé une refonte de son électronique MASTERDRIVES (SBM 2) et développé un logiciel adapté. Ces modifications seront disponibles à partir de décembre 2008. Pour s'assurer que les combinaisons système de mesure/MASTERDRIVES puissent fonctionner correctement pendant cette période de transition, HEIDENHAIN peut modifier à la demande (en quantités limitées) les platines de ses capteurs rotatifs des séries 35 mm et 56 mm avec balayage optique. Ces capteurs se reconnaissent à l'indice qui suit le numéro de série (cf. annexe).  

Pour vérifier si un combinaison MASTERDRIVES/système de mesure HEIDENHAIN est fonctionnelle, nous conseillons la méthode suivante: 

  • Comparez le numéro d'identification et l'indice du numéro de série (lettre derrière le numéro de série) du système de mesure HEIDENHAIN inscrits sur l'étiquette signalétique des systèmes de mesure aux appareils de la liste annexée. Consultez également les deux exemples d'étiquette signalétique. 
  • Si l'indice du numéro de série est plus faible que celui qui est indiqué, merci de bien vouloir prendre contact avec votre interlocuteur HEIDENHAIN et de lui indiquer le numéro de série et le numéro d'identification du système de mesure en vous référant à cette FAQ. 
  • Si l'indice du numéro de série est égal ou supérieur, vous ne devriez rencontrer aucun problème sur les variateurs MASTERDRIVES. 

undefinedIndex of Encoders

répertoire des faq A quel moment faut-il commuter le sens des données ?

1ère période de fréquence d'horloge :

Le pilote du système de mesure est désactivé.

2ème période de fréquence d'horloge :

Le pilote de l'électronique consécutive est activé.

3ème à 8ème période de fréquence d'horloge :

Transfert du mot 

9ème période de fréquence d'horloge :

Le pilote de l'électronique consécutive est désactivé.

10ème période de fréquence d'horloge :

Le pilote du système de mesure est activé.

 

 

répertoire des faq Faut-il impérativement transmettre le bon nombre de fréquences d'horloge au système de mesure ?

OUI !

  • Avant la première interrogation de valeur de position, il faut que le paramètre EnDat 2.1 Mot 13 soit exporté pour que l'électronique consécutive puisse déterminer le nombre de fréquences à émettre. Cette exportation doit être effectuée avec des instructions EnDat 2.1.
  • Si le nombre de fréquences transmises est insuffisant, l'opérateur manquera de données et le système de mesure restera bloqué au milieu d'un cycle de communication, ce qui peut parfois empêcher la communication suivante d'avoir lieu.  
  • Si le nombre de fréquences d'horloge transmises est trop important, le système de mesure interprète cela comme une fréquence continue. Le système de mesure se trouve alors à nouveau au milieu d'un cycle de communication, ce qui peut parfois empêcher la communication suivante d'avoir lieu.
  • Il se peut que la communication avec le système de mesure fonctionne en apparence, mais il suffit par exemple que le timing soit légèrement modifié pour que la communication échoue subitement. Il se peut aussi que des erreurs de communication sporadiques se produisent.

répertoire des faq Comment programmer correctement la zone de mémoire OEM ?

Voir aussi le chapitre "OEM Memory area" du document EnDat Application Note.

  • En principe, la mémoire est librement programmable. HEIDENHAIN ne pré-configure pas le contenu de la programmation.
  • La mémoire se compose de quatre zones. Celles-ci peuvent être occupées soit par l'OEM (paramètres de la zone OEM 1..4) soit par les valeurs de correction du fabricant du système de mesure (zone des valeurs de correction 1..4).
  • Le contenu des zones de valeurs de correction n'est d'aucun intérêt pour l'utilisateur.
  • Ce sont les paramètres EnDat 2.1 (mot 9 - 12 ; une interrogation des mots 9 et 10 suffit) qui définissent si une zone OEM est prise en charge, autrement dit quelles adresses peuvent être adressées dans une zone disponible.
  • Différentes gammes de systèmes de mesure supportent diverses zones de mémoire OEM et diverses zones d'adressage. L'affectation des zones OEM doit donc être exportée à nouveau pour chaque système de mesure.
  • Pour cette raison, l'électronique consécutive est censée mettre à disposition les adresses correspondant aux valeurs déterminées et ne pas utiliser d'adresses absolues. La programmation doit être adaptée aux différents systèmes de mesure.

répertoire des faq Pour quelles raisons certains messages d'erreurs s'activent après la mise sous tension ?

  • Après la mise sous tension, il se peut que des messages d'erreurs soient activés ; voir les spécifications EnDat.
  • Veuillez vous référer au contenu du paragraphe "Procedure After Switch-On", au chapitre 2 du document EnDat Application Note.
  • Les appareils de mesure spéciaux, p. ex. avec batterie-tampon, ou les systèmes de mesure incrémentaux imposent des mesures spéciales une fois qu'ils ont été mis sous tension. Reportez-vous au chapitre correspondant du document EnDat Application Note.

Autres informations sur les erreurs et avertissements :

  • Une réinitialisation du mot Erreur est possible. Il n'est en revanche pas possible de réinitialiser des bits d'erreur individuels (voir spécifications).
  • Toutes les alarmes ne sont pas prises en charge par tous les systèmes de mesure. Reportez-vous au système de mesure concerné pour savoir quelles alarmes sont prises en charge. Les alarmes qui ne sont pas supportées doivent être masquées.
  • De cette manière, la commande numérique saura si les erreurs mises en cause sont, ou non, prises en charge par l'application.
  • Il se peut que HEIDENHAIN utilise d'autres messages d'erreurs à l'avenir !

répertoire des faq Est-il possible de réinitialiser une protection en écriture qui a été activée ?

  • Une protection en écriture qui a été activée ne peut plus être annulée.
  • Le système de mesure doit être retourné au service après-vente de HEIDENHAIN qui se chargera de réinitialiser la protection en écriture. 

répertoire des faq Quelles désignations de commandes sont disponibles pour les systèmes de mesure EnDat et pourquoi ?

Voir aussi l'Information technique EnDat.

Interface

Version

Fréquence d'horloge

Désignation de commande

EnDat 2.1

avec signaux incrémentaux

≤ 2MHz

EnDat 01

EnDat 2.1

sans signaux incrémentaux

≤  2MHz

EnDat 21

EnDat 2.2

avec signaux incrémentaux

≤  2MHz

EnDat 02

EnDat 2.2

sans signaux incrémentaux

≤  8 MHz (ou 16 MHz)

EnDat 22

<b/> <b/> en gras: version standard

  • Caractéristiques permettant de distinguer EnDat 2.1 et 2.2 :
    Alimentation en tension et fréquence d'horloge : pas les jeux de commande !
  • La désignation de commande figure sur l'étiquette signalétique !
  • Les appareils EnDat 2.1 (EnDat 01 ou 21) pourront aussi avoir le jeu de commandes 2.2 à l'avenir !
  • La fréquence d'horloge indiquée se réfère aux caractéristiques du système de mesure (notamment pour les groupes de câbles enfichables et l'EnDat 02)
  • Appareils de maintenance : attention aux paramètres !

répertoire des faq A quoi faut-il veiller en cas d'interruption de la fréquence d'horloge au milieu d'une communication, p. ex. en cas de panne ?

  • Si la fréquence d'horloge est interrompue au cours d'une communication, le niveau de fréquence doit être maintenu à "low". Le système de mesure identifie comme expiration du temps de récupération I ("recovery time") un niveau "high" de > 10 µs (ou > 1,25 µs en cas de temps de récupération réduit) et reconnaît ainsi la fin du cycle de communication.
  • La fréquence d'horloge peut être maintenue au niveau "low" pendant plusieurs ms, à l'exception de la LC (30 µs max.).

répertoire des faq A quoi faut-il faire attention au moment de sélectionner une fréquence d'horloge maximale ?

EnDat 2.1

La fréquence d'horloge maximale admissible dépend de la longueur maximale du câble. Cela s'explique du fait qu'une même fréquence d'horloge doit également inclure la lecture de la réponse de la commande. Le système de mesure met les données à disposition pendant le front montant de la fréquence d'horloge ; il faudrait que la commande puisse acquérir ces données pendant le front montant de la fréquence d'horloge suivante.

EnDat 2.2

Pour augmenter la fréquence d'horloge, on utilise la compensation de durée de propagation (cf. spécification EnDat). Après la mise sous tension, il faut que la fréquence soit limitée à 300 kHz avant d'exécuter la compensation de durée de propagation.  

répertoire des faq A quoi faut-il faire attention en cas de temps de récupération réduit ("reduced recovery time") ?

L'interface EnDat offre la possibilité de réduire le recovery time pour les instructions de mode (cf. spécification EnDat). Cette réduction du recovery time permet d'obtenir de très courtes durées de cycle. Dans le contexte de ce recovery time réduit, nous avons constaté des malentendus au niveau des données de la spécification:  

  • La réduction du recovery time n'est valable que pour les instructions de mode EnDat 2.2. Les instructions EnDat 2.1 sont toujours à envoyer avec le „recovery time standard“ de 10 .. 30 µs. 
  • La configuration du recovery time réduit n'est à effectuer qu'une seule fois car elle est enregistrée dans l'EEPROM. 
  • Si la réduction du recovery time est configurée par le client (cf. spécification EnDat), après la première émission d'une instruction de mode EnDat 2.2 à haute fréquence (> 1 MHz), on ne peut plus alors envoyer que des instructions de mode (2.1 ou 2.2) à haute fréquence. Un retour à la fréquence lente (< 1 MHz) et aux instructions de mode EnDat 2.1 peut être source de problèmes sur certains systèmes de mesure car ce mode de fonctionnement n'est pas prévu.  

 
Recommandations: 

  • Le recovery time réduit ne doit être utilisé que s'il s'avère nécessaire pour réduire les durées de cycle.    
  • Avec le recovery time réduit, n'utiliser en mode boucle fermée que des instructions de mode EnDat 2.2.  

répertoire des faq Faut-il interroger le bit de démarrage lors de la demande de position ?

Sur le diagramme des spécifications EnDat, on a l'impression qu'il faut maintenir la fréquence d'horloge à un niveau "low" après l'émission du mot de mode et attendre au moins le temps tCAL avant que le bit de démarrage n'apparaisse subitement en même temps que la première fréquence. J'ai effectué un essai avec un codeur et ça a marché. Est-ce que cette procédure est correcte ou bien faut-il émettre une fréquence en permanence et interroger le bit de démarrage ?   Réponse :
Il s'agit malheureusement d'une mauvaise interprétation du diagramme. Il est impossible de garantir que le comportement que vous avez décrit s'applique pour tous les types de systèmes de mesure. Dans le diagramme, les lignes en pointillés indiquent que la fréquence d'horloge doit continuer à être émise vers le système de mesure. Le bit de démarrage doit impérativement être interrogé. Il faut donc qu'une fréquence d'horloge continue d'être émise jusqu'à ce que le bit de démarrage soit émis. C'est cette idée que véhiculent les lignes en pointillés. Les spécifications EnDat 2.1 et EnDat 2.2 renvoient respectivement aux annexes A4 et A5, à différentes reprises. Les annexes A4 et A5 décrivent la fréquence d'horloge de l'instruction de position EnDat 2.1. Elles décrivent également la poursuite de la fréquence d'horloge lors de l'interrogation du bit de démarrage. Le temps tCAL correspond au temps nécessaire avant de pouvoir acquérir la valeur de position du système de mesure. Le bit de démarrage doit être interrogé indépendamment du temps tCAL. 

répertoire des faq Quels paramètres EnDat sont pertinents pour les différents types de systèmes de mesure ?

undefinedEnDat-Parameter

 

 

répertoire des faq Particularités des LC 183 / LC 483 avec interface EnDat02

Du fait des nouvelles fonctions disponibles avec l'interface EnDat02, certains paramètres diffèrent désormais des appareils précédents. Ainsi, par exemple, le pas de mesure est passé de 100 nm à 5 nm, la plage OEM a été étendue, ...
Comme il est maintenant possible d'asservir l'axe "en série pure" ou avec des signaux sinusoïdaux", les systèmes de mesure LC xx3 présentent certaines caractéristiques qui doivent être prises en compte pour garantir un bon fonctionnement des appareils.
 
Demandes de positions EnDat 2.1 et EnDat 2.2
Les systèmes de mesure linéaire absolue ont des temps de calcul des valeurs de positions tcal différents pour les instructions de mode EnDat 2.1 et EnDat 2.2 (cf. Spécifications techniques de l'appareil). Si les signaux incrémentaux sont utilisés pour l'asservissement des axes, il est conseillé d'utiliser les instructions de mode EnDat 2.1. C'est la seule façon de transmettre un éventuel message d'erreur en même temps que la valeur de position actuellement demandée. Pour les transferts de valeurs de positions série pure servant à l'asservissement des axes, il est possible d'utiliser des instructions de mode EnDat 2.1 ou EnDat 2.2. Pour les demandes de positions avec l'EnDat 2.1, il faut attendre env. 1 ms avant que les valeurs de positions ne soient disponibles. Pour les demandes de positions avec EnDat 2.2, les valeurs peuvent être déterminées en 5 µs environ. Toutefois, un message d'erreur éventuellement présent ne pourra être transmis qu'en décalé, avec un retard de 1 ms environ, en raison du temps de calcul interne nécessaire. Les interrogations de positions ponctuelles ne sont pas autorisées avec l'EnDat 2.2.
<strong/> Fréquence d'horloge continue (possible uniquement pour les demandes de position avec EnDat 2.1)
N'est pas pris en charge. Interruptions de la fréquence d'horloge
En phase "low", une fréquence d'horloge doit être de 30 µs maximum. Interruption d'une interrogation EnDat
La demande de position suivante est invalide et l'appareil réagit avec le type d'erreur I ou II. Accès à la mémoire invalide (Code – MRS erroné)
Est acquitté dans un premier temps avec le type d'erreur II. Suite à cette demande de position, la dernière valeur de position est transmise ; aucun message d'erreur n'est émis :
Demande de position EnDat 2.1 : une fois
Demande de position EnDat 2.2 : jusqu'à 1 ms Commutation entre les instructions EnDat 2.1 et 2.2 (dans les deux sens)
Un temps d'attente de 1 ms est à respecter lors de la commutation

répertoire des faq Quelle durée est recommandée après l'activation ?

Voir "Procedure After Switch-On" au chapitre  2 "Sequences and Data Structures" du document EnDat Application Note.

répertoire des faq A quoi faut-il faire attention lors de la phase de démarrage du système de mesure ?

 

 

Legende de la figure 

(1)

La montée de la tension d’alimentation jusqu’à ce que Up soit atteinte doit être > 10 V/seconde. 

(2)

La durée jusqu’à ce que les valeurs des signaux incrémentaux 1 Vcc soient valides est de 1,3 seconde max.  

(3)

Après mise sous tension, le système de mesure peut être détecté comme étant un appareil EnDat ou SSI grâce au niveau logique de la ligne de données. 

(4)

Les fronts d’horloge pendant t1 ou t2 peuvent provoquer une interruption du processus de démarrage; ceci ne peut être corrigé que par une mise hors tension suivie d'une remise sous tension. 

(5)

A la fin de t3, une première interrogation EnDat (front descendant) est autorisée au bout d'au moins 1 ms (il n'y a pas de limitation max. de durée). Après la première impulsion d'horloge, il y a inversion de la direction de la donnée sur la ligne de données (la ligne de données est donc alors à „haute impédance“). 

(6)

Le système de mesure a besoin d'une réinitialisation définie: Front descendant + fin de recovery time. En vigueur pour la durée de la phase Low: 0,125 < tlow < 30 µs 

(7)

t1: Durée de démarrage ou de réinitialisation du système de mesure EnDat 
t2: Phase d'initialisation du système de mesure EnDat 
t3: Doit être conservé pour assurer la compatibilité persistante avec EnDat 2.1.      

 

 

répertoire des faq Quels maîtres EnDat (EnDat Master) sont disponibles sur le marché ?

EnDat 2.1

Un ASIC de la société MAZeT est disponible (www.mazet.de)  

EnDat 2.2

  • EnDat Master Standard 
  • EnDat Master Reduced (only EnDat Protocol Machine)  
  • EnDat Master Light (only EnDat Protocol Machine)  

 

undefinedImplementation

répertoire des faq Quelle largeur de données est recommandée pour les systèmes de mesure EnDat : est-ce que 32 bits suffisent ?

EnDat 2.1

Largeur de données de 40 bits max. pour la valeur de position.

EnDat 2.2

Largeur de données de 48 bits max. pour la valeur de position.

Généralités

En prévision, il est recommandé d'opter pour la plus grande largeur de données possible de manière à permettre le raccordement des générations de systèmes de mesure à venir. On tend à privilégier des résolutions sans cesse plus élevées.

Largeur de données de 32 bits

Cette largeur de données n'est absolument pas suffisante. L'EQN 1337 a par exemple une résolution de 12 bits en multitours et de 25 bits en simple tour, soit 37 bits au total pour une valeur de position.

répertoire des faq Quels profils ou types de systèmes de mesure sont pris en charge par l'EnDat ?

Pour connaître les types de systèmes de mesure supportés, référez-vous au mot 14 des "Paramètres du fabricant de systèmes de mesure"

  • Système de mesure linéaire incrémental
  • Système de mesure linéaire absolu
  • Appareil de mesure rotatif simple tour incrémental
  • Appareil de mesure rotatif simple tour absolu
  • Capteur rotatif multitours
  • Capteur rotatif multitours avec batterie-tampon
  • ….

Dans certains cas, les paramètres des appareils de mesure sont à interpréter différemment selon leur type (voir spécifications EnDat) et il peut s'avérer nécessaire de traiter des informations EnDat supplémentaires (p. ex. systèmes de mesure incrémentaux ou avec batterie-tampon). Pour plus d'informations sur les appareils incrémentaux ou avec batterie-tampon, référez-vous au document EnDat Application Note. Les différents profilés doivent être pris en compte pour mettre l'EnDat en œuvre ou pour tester l'installation.

répertoire des faq A quoi faut-il faire attention lorsqu'on utilise des systèmes de mesure incrémentaux avec interface EnDat ?

Il est important de pouvoir traiter les informations EnDat supplémentaires pour raccorder des systèmes de mesure incrémentaux ; voir l'EnDat Application Note pour plus de détails. Le maître EnDat (EnDat Master) ne peut pas être utilisé.

répertoire des faq Welche Zusatzinformationen werden von einem Messgerät unterstützt und welche Fehlerreaktionen sollten beachtet werden?

Siehe EnDat Application Note, Kapitel 2:

„Die Zusatzinformationen sind nicht im EEPROM, sondern im flüchtigen Speicher des Messgeräts abgelegt. Das ist notwendig, um innerhalb eines Regelzyklus zwischen den Zusatzinformationen wechseln zu können. Um den Wechsel nur mit einem Mode-Befehl ermöglichen zu können, wurde jeder Zusatzinformation ein eigener MRS-Code zugeordnet. Eine Angabe einer Adresse ist nicht erforderlich. Nicht von allen Messgeräten werden auch alle Zusatzinformationen zur Verfügung gestellt. Welche Zusatzinformationen verfügbar sind, kann aus EnDat 2.2 Parameter, Wort 0 bzw. 1 ausgelesen werden.“

Grundsätzlich sollten nur unterstützte Zusatzinformationen angewählt werden. Werden nicht unterstützte Zusatzinformationen angewählt, dann wird der EnDat Fehlertyp III ausgegeben, siehe EnDat Spezifikation. In seltenen Ausnahmefällen kann stattdessen auch ein CRC Fehler bei der Übertragung der entsprechenden Zusatzinformation ausgegeben werden.

répertoire des faq Können die Betriebszustandsfehlerquellen und das Fehler- bzw. Warnregister gleichzeitig ausgelesen werden?

Die zentrale Bedeutung kommt den beiden Fehlerbit F1 und F2 zu, siehe auch EnDat Application Note, Kapitel 2 im Abschnitt „Allgemeine Hinweise für die Verarbeitung von Fehlermeldungen, Warnungen und Fehlerbehandlungen auf der Schnittstelle“. Eine Fehlerreaktion sollte also in Bezug auf F1 bzw. F2 ausgelöst werden. Die Informationen des Fehler- bzw. Warnregisters bzw. der Betriebszustandsfehlerquellen sind ergänzende Informationen. Weitere Informationen siehe auch EnDat Application Note, Kapitel 7.


Ein gleichzeitiges Auslesen des Fehler- bzw. Warnregister mittels Zusatzinformation 1 und der Betriebszustandsfehlerquellen mittels Zusatzinformation 2 ist für die EnDat 2.2 Schnittstelle nicht definiert und kann zu falschen Informationen führen.

répertoire des faq Was ist bei Messgeräten mit batteriegepuffertem Umdrehungszähler zu beachten?

Diese Messgeräte weisen speziell bei der Behandlung von Fehlermeldungen und der Referenzierung des Multiturn-Bereichs Abweichungen zu Messgeräten mit getriebebasiertem Umdrehungszähler auf. Details siehe entsprechendes Kapitel der „EnDat Application Note“.